Est-ce que vous avez déjà entendu parler de la loi Madelin ?

Quand vous êtes travailleur libéral, artisan, commerçant ou gérant de société, vous faites partie de la catégorie des TNS, les travailleurs non salariés. Il faut savoir que les TNS sont bien moins protégés que les salariés qui dépendent du régime général. Ils ne bénéficient pas de l’ensemble de la protection offerte par le régime général. Et pour cause : ils ne cotisent pas aux mêmes organismes, que ce soit pour la santé, la prévoyance, la retraite.

Est-ce que vous avez déjà entendu parler de la loi Madelin ?

Aussi, comme vous le lirez sur loi-madelin.pro, quand survient un imprévu, un accident de la vie, c’est plus difficile d’y faire face, c’est plus compliqué de garder la tête hors de l’eau. C’est pourquoi ils sont encouragés à souscrire des garanties complémentaires avec des avantages fiscaux à la clé.

Loi Madelin : quels sont les contrats concernés?

C’est ici que la loi Madelin entre en jeu. Elle permet aux TNS de payer moins d’impôts sur le revenu. En fait, sont déductibles du revenu imposable les cotisations aux contrats :

  • de complémentaire santé
  • d’assurance prévoyance et perte d’emploi
  • de retraite supplémentaire.

Toutefois, le montant des déductions possibles est plafonné suivant vos revenus. Vous l’avez compris, la loi Madelin encourage les TNS à constituer leurs propres garanties.

Domaine-des-clairneaux.com